Deux cambrioleurs de bijouteries derrière les barreaux

Par 03/12/2020 - 09:47
01/01/2020 - 00:00

Deux jeunes prévenus était jugés en comparution immédiate ce mercredi pour avoir cambriolé deux bijouteries de Saint-François en fin d’année dernière. Des butins importants s’élevant au total à près de 60.000€. Les auteurs ont finalement été identifiés grâce aux analyses ADN. Et surprise ! L’un des suspects a déjà été condamné à deux ans, pour le spectaculaire cambriolage de la bijouterie Orlov de Jarry en début d’année. La bande a écopé cette fois de 6 et 12 mois de prison ferme supplémentaire.

    Deux cambrioleurs de bijouteries derrière les barreaux

On prend le même et on recommence, Jérémy Ambroise, principal suspect dans l’affaire Orlov et condamné à 2 ans fermes en juillet dernier, a finalement été identifié pour d’autres gros cambriolages, commis antérieurement à Saint-François les 3 et 26 décembre 2019. Deux bijouteries visitées, avec des vitrines fracassées à la masse et au final, respectivement 12.600 € et 44.500 € de marchandise emportée.

L’un des gérants qui s’était rendu en pleine nuit suite au déclenchement de l’alarme, avait été frappé à coups de pied de biche justifiant de 4 jours d’ITT. Ce sont les analyses ADN et la confirmation de géolocalisation téléphonique ce soir là, qui ont permis de confondre l’individu de 22 ans. Son complice, Jérémie Li-Tsoé, 25 ans a été interpellé par la suite. Sauf que jusqu’à l’audience, personne ne sait qui a frappé le commerçant, aucun des deux prévenus n’a avoué. 

Le butin a depuis été revendu pour de modiques sommes, selon les intéressés, quelques milliers d’euros car ils n’en connaissaient pas la valeur exacte. Malgré les avertissements, 9 mentions au casier pour l’instigateur, des TIG, des sursis probatoires. Il ne comprend toujours pas a indiqué le ministère public. 3 grosses attaques à moins de 3 mois d’intervalle. Le tribunal a prononcé 2 ans de prison dont 1 ferme pour Jérémy Ambroise et 6 mois fermes pour son comparse, avec révocation d'autres sursis à hauteur de 3 mois pour chacun des prévenus.

Tags