Deux frères jugés de nouveau devant les Assises

Par • Mis à jour le 23/09/2019 - 10:49

Jean Nicolin et Josué Dufour comparaissent de nouveau devant la Cour d'Assises de Basse-Terre. Les deux frères sont poursuivis pour tentative d'assassinat et violences en réunion et avec arme.

    Deux frères jugés de nouveau devant les Assises

En Mars 2019, la Cour d'Assises de Basse-Terre, avait reconnu Jean Nicolin coupable de tentative d'homicide volontaire et l’avait condamné à 15 ans de réclusion criminelle. Son frère aîné, Josué Daufour, avait été acquitté. Ce lundi, les deux hommes vont de nouveau comparaitre, cette fois devant la cour d’appel pour les mêmes faits. Des faits qui se sont produits dans la nuit du 10 mai 2015, à la sortie d'un hôtel de Sainte Anne.

Au cours de la soirée, une bagarre aurait d'abord éclaté au sein de l'établissement entre deux groupes distincts. L’un des deux allait prendre le dessus. Mais alors qu’ils sortent de l’hôtel, plusieurs protagonistes soupçonnés d'être impliqués dans ces échauffourées auraient été pris à partie par les deux accusés. Ils vont se faire tirer dessus à 4 reprises selon les éléments recueillis par les enquêteurs. Parmi les victimes, on dénombre un blessé grave qui a reçu deux balles dans le thorax et une balle dans chaque bras. L'autre victime, constituée partie civile, aurait, elle, reçu un coup de couteau et des coups de poings et pieds pendant de la bagarre à l'intérieur de l'établissement.

Tous ces faits vont être, une fois de plus, évoqués durant trois jours d'audience. Le premier jugement n’avait pas convaincu l’ensemble des parties.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.