Deux maris violents condamnés en correctionnel

Par • Mis à jour le 29/08/2018 - 10:06

Il était question de violences conjugales hier mardi devant le tribunal correctionnel pointois. Deux maris violents ont été condamnés à des peines de prison ferme pour avoir battu leur conjoint ou enfants. L’un à Baie-Mahault, l’autre aux Abymes ces derniers jours. Les victimes sont, avec courage, venues témoigner à l’audience de leurs malheureuses expériences.

    Deux maris violents condamnés en correctionnel

Deux affaires concernant des époux violents, mariés depuis plus de 20 ans chacun. Dimanche dernier, un homme de 61 ans était interpellé à Boisripeaux pour avoir violemment frappé sa fille de 18 ans, finalement sauvée par la mère. Selon lui, elle lui aurait manqué de respect, mais l’individu est déjà connu pour d’autres faits similaires, notamment sur son épouse qui est venue témoigner à la barre de ses imprévisibles colères. L’adolescente a tout de même été blessée à l'œil avec 4 jours d’ITT. Il l’a même menacé avec un vieux fusil durant la bagarre. Un despote tyrannique et manipulateur a insisté le procureur lors de son réquisitoire, car l'intéressé a fait semblant de fondre en larmes. Il a par ailleurs déjà été condamné pour des coups sur l’une de ses maîtresses par le passé. Les juges l’ont condamné à 12 mois dont 8 assortis du sursis avec mandat de dépôt.

Un autre époux violent

Dans le second cas, un autre mari violent de 50 ans avait la semaine dernière à Baie-Mahault, frappé son épouse. Il avait visé l’endroit où la pauvre venait de se faire opérer. "Je ne l'ai pas fais exprès" a t-il tenté d'expliquer. Motif ? Elle ne voulait pas avoir de relations intimes avec lui, il faut savoir que le couple est en instance de divorce depuis quelques temps. Résultat 5 jours d’ITT pour la victime. Le prévenu avait lui aussi des antécédents judiciaires. Le parquet a demandé 1 an de prison ferme. Le tribunal a prononcé 3 mois et plusieurs centaines d’euros de dommage et intérêt.