Deux trafiquants de cocaïne condamnés au tribunal

Par 20/12/2018 - 17:35 • Mis à jour le 20/12/2018 - 17:35

Deux prévenus comparaissaient ce jeudi pour un trafic de cocaïne entre la Guadeloupe et l’hexagone en 2016. L’un d’eux avait été intercepté à l’aéroport avec 3 kilos scotchés à même le corps. Son complice avait été identifié par la suite. Un troisième homme, cerveau de l'affaire, était impliqué mais est décédé depuis. Les prévenus ont écopé de 2 ans de prison ferme chacun.

    Deux trafiquants de cocaïne condamnés au tribunal

C’est alors qu’il tente d’embarquer sur un vol que jean-philippe Calif 25 ans est appréhendé avec 10 sachets de poudre, scotché sur son abdomen et entre ses cuisses. Au total, 3 kilos 163 grammes sont récupéré par les douanes. L’enquête est confiée à la DIPJ qui tente de remonter la filière. En analysant les paquets, des empreintes génétiques sont mises en évidence. Ainsi un complice, Guiseppe D'assaro 28 ans, est interpellé à son tour, originaire de l’hexagone, il aurait participé à la logistique du trafic: réservation d’hôtel, de voiture, du matériel nécessaire au conditionnement… Ce dernier est d’autant plus connu qu’il est déjà sous surveillance par les enquêteurs de Paris, suspecté de tremper dans diverses affaires.

Le commanditaire retrouvé mort avant d'être interpellé

Des perquisitions sont effectuées, les comptes bancaires scrutés. Un troisième individu, le commanditaire à priori et déjà connu en Guadeloupe, est recherché. Mais il décèdera peut de temps après dans des circonstances mystérieuses et brutales. Ils étaient donc seulement deux hier à la barre. Celui qui faisait office de mule a tout avoué, il s’est laissé tenté par l’argent à l’époque mais il s’est depuis inséré. Le bras droit quant à lui, a également reconnu sa participation, mais il ne pouvait faire autrement car les lois du milieu sont dures, on ne peut pas arrêter du jour au lendemain sans risquer des représailles. Le tribunal a condamné chacun des prévenus à 2 ans de prison ferme.