Drame de Sainte-Rose : le doute plane sur les circonstances

Par • Mis à jour le 20/07/2018 - 11:52

La jeune femme de 25 ans suspectée d’avoir mortellement poignardé son conjoint dans la nuit de mardi à mercredi à Sainte-Rose, a jeudi soir été mise en examen pour homicide et placée sous écrous. Une instruction est en cours afin de déterminer les circonstances exactes du drame. Des versions s’opposent d’où la décision du juge d’isoler la suspecte pour poursuivre l'enquête.

    Drame de Sainte-Rose : le doute plane sur les circonstances

Une mise sous écrous provisoire afin de garantir et d’approfondir les investigations notamment, en auditionnant d’autres personnes proches du couple, qui n’ont pas encore pu être entendues. Certaines contradictions auraient été relevées lors de la garde à vue et du déferrement de la jeune femme. Elle dit par exemple avoir été victime de violences conjugales récurrentes, élément non avérée et à l’opposé des quelques témoignages déjà recueillis par les enquêteurs. Il est vrai que la mise en cause présentait bien une bosse sur le front juste après le drame, mais causé par qui ou par quoi ? On l’ignore encore.

Il ou elle voulait rompre ?

Un doute plane donc sur les circonstances exactes et sur le véritable mobile de cette dispute qui a dégénéré au sein de ce domicile de la résidence Bellevue. Selon des proches du défunt, ce serait lui qui aurait eu l’intention de rompre, mais rien n’a été confirmé pour l’instant par les autorités. Une chose est sûre, Xavier Jean-Charles 28 ans a été poignardé au thorax, juste en dessous de la gorge mardi soir. Il s’est vidé de son sang sans que les secours ne puissent le sauver.

Placée sous écrous à Baie-Mahault

Mise en examen pour meurtre dans un cadre conjugal, la compagne de 25 ans est depuis jeudi soir en détention provisoire au quartier des femmes de Fond Sarail. Une information judiciaire a été ouverte par le juge d’instruction afin de faire toute la lumière sur cette affaire qui aujourd’hui laisse 3 enfants sans papa dont 1 bébé issu du couple même, né le mois dernier seulement.