Elle se fait violemment agresser par celui qui faisait la manche

Par Rinsy Xieng 25/03/2021 - 09:36
01/01/2020 - 00:00
Guadeloupe

Deux prévenus étaient escortés en comparution immédiate après l’agression d’une cliente lundi à la sortie d’un supermarché de Pointe-à-Pitre. La victime avait été délestée de ses bijoux alors qu’elle rangeait ses courses. La raison ? Elle avait refusé de donner une pièce à un homme qui faisait la manche devant. Le voleur a écopé de 6 mois fermes, le receleur présumé sur qui a été retrouvé le butin a été relaxé suite à sa bonne foi.

    Elle se fait violemment agresser par celui qui faisait la manche

Lundi matin, une femme d’un certain âge se dirige vers un supermarché quand elle se faisait accoster par un individu lui réclamant de l'argent. Ce dernier à l’habitude de faire la manche devant l’entrée, il propose parfois son aide aux clients pour aider à porter les courses. Mais la dame refuse et poursuit son chemin. En ressortant, elle remarque la présence du même homme, Jonathan Décordé 33 ans, elle l’ignore à nouveau et part ranger ses courses dans sa voiture quand tout à coup, elle sent une main lui attraper la nuque avec violence et une autre lui arracher sa chaîne de cou.

Décordé2

Après un appel au 17, les agents de sécurité et la clameur publique fournissent l’identité de l’agresseur déjà bien connu dans le quartier. Avec son signalement, les policiers de la BAC réussissent à l’interpeller sur le boulevard Légitimus. Ce dernier indique aussitôt avoir échangé le bijou sur le marché. Les deux suspects sont donc interpellés et placés en garde à vue. Mais à la barre, l’acheteur présumé a indiqué  avec insistance, ignorer l’origine du butin, il ne savait pas qu’il était volé. Il a donc été relaxé. 

Quant à l’auteur principal, il s’est expliqué devant les juges, « elle m’a snobé sans même me dire bonjour quand j’ai demandé une petite monnaie ». Le prévenu n’avait pas l’air d’avoir toute sa tête à l’audience, coupant plusieurs fois la parole à la présidente. Le procureur a requis 18 mois de prison mais le tribunal a opté pour 6 mois assortis d’un mandat de dépôt. 

 

 

Tags