François Azède est accusé d'avoir tué à coups de coutelas et de pioche

Par • Mis à jour le 23/11/2017 - 06:01

Dernier procès de la session d'assises à Basse-Terre ce jeudi. Dans le box, François Azède, un artisan abymien de 36 ans, poursuivi pour le meurtre de Claude Mathurine. Un crime commis le 29 juillet 2015 à la section Daubin à Petit-Bourg pour une affaire de délimitation de terrain. Ce soir là, les deux hommes se sont affrontés et l'accusé a frappé sa victime à l'aide d'un coutelas et d'une pioche.

    François Azède est accusé d'avoir tué à coups de coutelas et de pioche

François AZDE disposait-il de toutes ses facultés mentales lorsque le soir du 29 juillet 2015 à Daubin Petit-Bourg il a tué Claude Mathurine ? Plusieurs coups de coutelas à la tête et plusieurs coups de pioche au dos. Un véritable carnage pour un différend de délimitation de terrain et de feux de broussaille.

De la réponse à cette question déterminera le verdict de la cour d'assises qui prendra deux jours pour étudier le cas de cet accusé qui ne compte qu'une condamnation de 6 mois avec sursis pour des faits de violence avec arme survenue en 2012.

Les deux hommes n'en étaient pas à leur première dispute

Le ton montait régulièrement entre eux, toujours à propos des mêmes causes. Azède connu pour exploser brutalement est passé à l'acte le jour des faits en s'en prenant avec une violence inouïe contre son adversaire. Un acharnement farouche avec deux armes dangereuses démontrant la furie exercée ce soir là par un homme de toute évidence excédé et incontrôlable.

Un excès de colère qui lui avait déjà valu d'être interné à l'hôpital psychiatrique. D'où cette question qui va revenir au cours des débats : sommes-nous en présence d'un meurtrier ou d'un malade mental ?