Il est interdit de territoire après avoir harcelé une enseignante

Par 03/03/2016 - 16:30 • Mis à jour le 03/03/2016 - 16:30

La sanction a été sans appel pour un quinquagénaire, ce mercredi 2 mars 2016, au palais de justice de Pointe-à-Pitre. Le tribunal correctionnel l'a condamné à 18 mois de prison ferme pour des faits d'harcèlement. Après son incarcération, l'individu devra également quitter l'archipel guadeloupéen.

    Il est interdit de territoire après avoir harcelé une enseignante
(AUDIO)

"On ne veut plus vous voir ici !"

La juge du tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre a été plus qu'intransigeante envers un prévenu ce mercredi 2 mars 2016. L'homme, âgé d'une quarantaine d'années, a écopé de 18 mois de prison ferme et d'une interdiction de territoire. Si la juge a sommé l'individu de ne plus séjourner dans notre archipel à sa sortie de prison, c'est parce que les faits sont graves.

A l'île de Marie-Galante, le quinquagénaire a menacé, plusieurs fois, de mort une enseignante. Il en était éperdument amoureux. Ces actes ont duré des mois. "Il a voulu me tuer avec un couteau de dix-neuf centimètres. Je l'ai dans ma tête gravé à vie", a indiqué la victime à l'issue de l'audience ce mercredi.

L'institutrice recevait également de la part du prévenu de nombreuses lettres. L'homme n'avait pas froid aux yeux. Dans sa démesure, il est allé jusqu'à déclaré sa flamme en public. Le 26 février 2016, la victime a donc fini par déposer plainte. Ce mercredi, à Pointe-à-Pitre, elle s'est dit soulagée.

Ecoutez son témoignage.