Il l’embête dans la cuisine, elle le découpe

Par 04/02/2016 - 00:28 • Mis à jour le 04/02/2016 - 00:28

Au tribunal de Pointe-à-pitre, une jeune femme était présentée en comparution immédiate ce mercredi pour des violences aggravées sur son conjoint. Elle lui reprochait d’avoir à Baie-Mahault ce mardi, subtilisé un briquet alors qu’elle cuisinait. L'affaire s'est terminée à coups de sabre. La prévenue a écopé de 8 mois de prison ferme avec placement sous écrous.

    Il l’embête dans la cuisine, elle le découpe
Les cas sont assez rares en correctionnel pour les souligner, plus encore lorsque l’intéressée est multirécidiviste : déjà 7 condamnations dont la plupart pour des faits de violence. Sandra Frédor, tout juste 30 ans, comparaissait cette fois ci pour avoir frappé à coups de coutelas son petit ami à Baie-Mahault. Ce dernier n’a pas osé porter plainte, ni même justifier d’un certificat médical, par "Amour" a-t-il indiqué. Tout commence mardi midi, la jeune femme prépare le déjeuner et à peine a-t-elle le dos tourné, que le briquet qui sert à allumer le réchaud, disparait. Son conjoint l’a emprunté pour plaisanter, ce qui ne la fera pas du tout rire.

Une mauvaise blague

Elle lui assène plusieurs coups de sabre, l’homme sera touché au bras. Interpellée suite à des signalements, la femme est placée en garde à vue, elle ne nie pas les faits, elle s’est emportée. Il faut dire que sa consommation importante de cannabis et d’alcool y est pour beaucoup. Le simple jeu taquin s’est donc transformé en agression relativement grave avec à l’issue une comparution immédiate devant les juges. "Tout ça pour un simple briquet ?" S’est étonné la présidente. "La réponse est assurément disproportionnée" a ajouté le ministère public. Le tribunal après en avoir délibéré, a condamné la femme à 4 mois de prison ferme, 4 autres liés à la révocation de son sursis, le tout assorti d’un mandat de dépôt immédiat au quartier des femmes du centre pénitentiaire.

Rinsy Xieng