Il "libérait son énergie sexuelle" autour de Destrellan

Par • Mis à jour le 17/02/2018 - 19:49

Un prévenu de 29 ans comparaissait en fin de semaine pour une énième exhibition sexuelle, commise mercredi dernier à Baie-Mahault. Il avait été surpris par des passants en train de se soulager, ces derniers ont appelé les gendarmes. Souffrant de soucis mentaux, l’individu a écopé de 8 mois de prison ferme assortie d’un long suivi médical.

    Il "libérait son énergie sexuelle" autour de Destrellan

Ce n’est pas la première fois que David Selzner est poursuivi pour de tels faits. Une nouvelle comparution pour exhibition sexuelle donc. Le 14 février dernier, jour de la Saint-Valentin, il a voulu à nouveau exprimer son amour. « Pour libérer mon énergie » a-t-il dit à la barre. « Au lieu de libérer de la violence comme d’autres, je canalise ma souffrance de façon pacifique». Oui sauf qu’il avait été surpris par une automobiliste sous le pont de Destrellan, les jambes écartées en train de se soulager.

Plusieurs signalements déjà

Immédiatement avertis, les gendarmes l’ont cueilli en train de remettre ses vêtements. Selon des témoignages, le prévenu s’adonnerait à ce genre de caresses solitaires depuis novembre. Sur le parking du centre commercial, dans les toilettes publiques et à la vue de tous y compris d’enfants lui a signalé la présidente. Un "manque d’amour" a répété à plusieurs reprises l’intéressé.

Un "guérisseur énergétique"

Pourtant l'homme est sous traitement médical depuis sa dernière condamnation en 2016, mais il ne prend plus ses médicaments qui le rendraient malade et l’empêcheraient de continuer à semer ses émotions. Une maladie mentale qui a débuté depuis l’âge de 16 ans, l’homme en a aujourd’hui 29 et s’autoproclame "guérisseur énergétique" à force d’expérience. Le tribunal l’a condamné à 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, plus 4 ans d’obligation de soins spéciaux.