Il lui vole son ordinateur : 20 ans de son travail d'écrivain s'évapore

Par • Mis à jour le 19/09/2018 - 10:30

8 mois d'emprisonnement pour le vol de 20 ans de travaux. C'est le tarif attribué mardi après-midi par le tribunal correctionnel de Basse-Terre à Jean-Luc AGESILAS. Ce gourbeyrien de 44 ans comparaissait pour avoir dilapidé 4 œuvres littéraires en puissance d'une écrivaine. Sous la menace d'un couteau, elle s'était fait voler samedi dernier, chez elle, son ordinateur portable.

    Il lui vole son ordinateur : 20 ans de son travail d'écrivain s'évapore

Le désarroi d'une écrivaine qui au terme du procès de son agresseur voleur réalisait qu'elle ne retrouverait plus son ordinateur portable sur lequel étaient stockés 20 années de travail et le récit de 4 œuvres littéraires prêtes à publier.

Jean-Luc AGESILAS s'était introduit, samedi, à Gourbeyre, chez sa victime avec un couteau en main. Ce même couteau avec lequel il allait la menacer de la tuer si elle ne lui livrait pas son ordinateur portable.

La malheureuse qui savait l'importance de l'investissement d'écritures qui se trouvait à l'intérieur de son outil de travail a tout tenté, y compris de donner de l'argent à son voleur, pour que celui ci n'emporte pas le fruit d'une longue réflexion.

Sans succès

Pour 50 euros, l'homme a ensuite vendu l' équipement à un ressortissant étranger dont il a perdu la trace. Le tribunal l'a condamné à 8 mois ferme de prison. Habitué des tribunaux et résident régulier de la maison d'arrêt, c'est tout naturellement qu'il s'est, de nouveau, retrouvé, hier derrière les barreaux. Indignée et résignée, la victime n'a même pas demandé de dommages intérêts, estimant que son travail n'avait pas de prix et que l'argent ne remplacerait jamais le talent et le temps qu'elle avait du déployer et user pour atteindre son objectif.