Il récupère et brutalise une jeune fille en fugue

Par 29/12/2018 - 09:34 • Mis à jour le 29/12/2018 - 09:34

Un jeune homme de 26 ans comparaissait devant la juridiction correctionnelle pointoise pour avoir enlevé et violenté une adolescente de 14 ans à Sainte-Rose (encore) en début du mois. La victime en fugue, avait été récupérée par le prévenu, qui se disait mandaté par la mère. Il a écopé de 8 mois de prison aménageable.

    Il récupère et brutalise une jeune fille en fugue

Manuel Charon avait eu vent que la jeune mineure de 14 ans avait une nouvelle fois fugué du domicile social où elle vivait et qu’elle trainait du côté de Viard avec un groupe d’adolescents. Connaissant la jeune fille puisque lui a même, âgé de 26 ans, a eu des relations intimes avec par le passé. Il avait donc enfilé son costume de justicier pour aller la récupérer sur le bloc. Arrivé sur place, il l’avait brutalisé : coups de poing et de pieds, étranglement, la victime a eu le visage en sang. Il l’avait par la suite enlevé et conduit chez lui, la séquestrant toute une nuit.

Une mère de famille nombreuse en difficulté

Le suspect a expliqué lors de ses auditions devant les gendarmes, avoir agi sur demande de la mère biologique, argument non confirmé par cette dernière. Il faut savoir que la maman qui vit aux Abymes connait une situation psychologique fragile, ses 7 enfants ont tous été placés en foyers. Mais la petite concernée est la plus turbulente. Un caractère difficile avec une sexualité débridée malgré son jeune âge, a relevé l’expert. Elle a plusieurs fois été rejetée par des familles d’accueil qui n’en pouvaient plus.

Une sexualité précoce et débridée

De "nombreuses relations" a en effet confirmé le ministère public, mais ce n’est pas une raison pour kidnapper et séquestrer une personne d’autant plus mineure. Dans ce cas, on averti les services compétents. Le jeune homme a écopé de 8 mois de prison. Peine aménageable, il est donc reparti libre du tribunal.