Il tente de vendre un pistolet sur les réseaux sociaux

Par • Mis à jour le 26/04/2018 - 08:14

Un individu de 20 ans, peu malin, comparaissait ce mercredi pour diverses infractions commises ces derniers mois au Moule. Il avait tenté de vendre une arme de poing sur les réseaux sociaux, offre rapidement signalée aux forces de l’ordre. Poursuivi de surcroit pour trafic de drogue, le jeune homme a écopé de 6 mois de prison ferme.

    Il tente de vendre un pistolet sur les réseaux sociaux

Les trafics se modernisent avec internet. On était habitués aux arnaques passives, mais en l’espèce, Luidgi Vancouver avait été repéré après avoir posté une annonce particulière sur Whatsapp, il n’a pas fallu longtemps aux enquêteurs pour remonter la piste. Le jeune homme s’apprêtait en effet à vendre un pistolet de type 9mm à un mineur de 15 ans. Un modèle d’alarme à la base mais grossièrement modifié ainsi que quatre cartouches, qui auraient pu avoir des conséquences très graves sur l’acheteur ou des tiers. Le prévenu a indiqué aux juges, l’avoir lui-même acheté 150€ sur Facebook à un individu de Trois-Rivières.

De la drogue et des objets volés

Le suspect était aussi poursuivi pour trafic de stupéfiants, il avait été interpellé avec du cannabis mais aussi du crack ainsi que plusieurs petits pochons de conditionnement. « J’ai trouvé ça par terre dans la rue » a t-il tenté d’expliquer. Le ministère public a relevé son inconscience totale, des infractions qui peuvent faire encourir jusqu’à 10 ans. D’autant plus que lors de perquisitions, des cartes bleues et des pièces d’identité, surement volées ont été saisies dans sa chambre. Vu son jeune âge et le manque d’antécédents, le tribunal a prononcé une peine d’un an de prison dont la moitié assortie du sursis.