Il tire suite à un litige autour d'un téléphone portable

Par • Mis à jour le 08/02/2018 - 09:52

Un jeune homme était escorté en procédure de comparution immédiate ce mercredi après-midi au tribunal pointois. Il avait aux Abymes en début de semaine, ouvert le feu en pleine rue. Un différend à propos d’un téléphone mal réparé serait à l’origine de cet excès de colère incompréhensible.

    Il tire suite à un litige autour d'un téléphone portable

Trop de violence ! La présidente a déploré ces énièmes faits qui souvent débutent pour des motifs futiles. Une insécurité permanente, la presse écrite nationale en a encore fait écho ces derniers jours a-t-elle ajouté. Illustration avec ce litige qui aurait pu mal finir lundi. Deux jeunes en viennent aux mains pour une histoire de téléphone mal réparé. Le prévenu dans la bagarre reçoit plusieurs coups de poing.

Un téléphone mal réparé

Blessé au visage et en colère, l’individu de 28 ans part récupérer un pistolet semi automatique chez lui, il revient à la charge et tire sur la voie publique, pour effrayer son adversaire, il n’a visé personne a-t-il déclaré. Les services de police interviennent rapidement et interpellent le suspect, signalé par des témoins. L’homme s’est excusé à la barre, il a vu rouge. «Je n’étais pas responsable des réparations du portable, j’ai juste servi d’intermédiaire en mettant en contact deux connaissances et c’est moi qu’il est venu agresser » a indiqué le prévenu.

Un pistolet semi-automatique

« Si j’ai une arme, c’est pour ma sécurité, on m’a déjà braqué plusieurs fois, pour mes bijoux, mon scooter ». Le procureur a parlé de réponse disproportionnée quelque soit la raison, une balle perdue en plein après-midi aurait pu faire des victimes collatérales. Il a requis 18 mois de prison ferme, peine entièrement suivie par le tribunal.