Il tire sur le présumé voleur de bœuf

Par • Mis à jour le 16/10/2018 - 08:51

Un couple comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre pour des violences avec arme commises en décembre 2017 à Port-Louis. Le prévenu est condamné à 3 ans d’emprisonnement ferme. Sa compagne à 6 mois avec sursis, pour complicité.

    Il tire sur le présumé voleur de bœuf

C’est une affaire présentée comme une « expédition punitive »qui a été jugée ce lundi dans la salle d’audience du Tribunal d’Instance, reconverti en Tribunal Correctionnel en raison du déménagement vers la nouvelle cité judiciaire. Un couple comparaissait pour des violences avec arme commises en décembre 2017 à Port-Louis.

Yvon Télémaque suspecte une connaissance de lui avoir volé son bœuf. Il demande alors à sa compagne de l’accompagner en voiture chez le frère de celui-ci. Selon la victime, il aurait fait irruption chez lui, arme à la main, menaçant toute la famille dont des enfants, avant de le blesser d’un tir à la cuisse. L’homme aurait tiré à 5 reprises, visant même en direction du chien avant de prendre la fuite. La victime aurait alors, elle aussi, tiré dans sa direction.

A la barre, le prévenu a livré sa propre version des faits. Après avoir passé 3 ans derrière les barreaux, il dit avoir retrouvé une connaissance de détention à sa sortie. Ce dernier étant devenu toxicomane, il aurait accepté de l’aider, en lui proposant de s’occuper de ses animaux.

Cependant, il aurait vu rouge en constatant qu’il lui manquait un bœuf, Sa compagne, affirme avoir ignoré ses intentions et n’avoir constaté qu’il détenait une arme qu’à leur retour. Pour le procureur, bien que crédible cette thèse semblait surtout être un écran de fumée pour pouvoir installer le doute. Il a requis 4 ans d’emprisonnement ferme contre lui et 10 mois d’emprisonnement avec sursis contre elle.

Après en avoir délibéré, les trois juges ont suivi partiellement les réquisitions, condamnant Yvon Télémaque à 3 ans d’emprisonnement assorti d’un maintien en détention, et sa compagne à 6 mois d’emprisonnement avec sursis.