Ils braquent des missionnaires mormons dans la rue

Par • Mis à jour le 01/11/2019 - 05:00

Deux individus, habitués des rues de Pointe-à-Pitre étaient présentés en comparution immédiate ce jeudi. Poursuivis pour un vol à main armée commis dans les rues du centre ville sur deux religieux qui rentraient d’une journée de porte à porte. Une attaque commise mercredi soir. Déjà connus de la Justice, les braqueurs ont écopé de 8 mois de prison ferme chacun.

    Ils braquent des missionnaires mormons dans la rue

Dans la nuit de mercredi à jeudi, vers une heure du matin, le commissariat central lance un appel général signalant un vol en réunion commis par deux individus rue Barbès à Pointe-à-Pitre. Munis des signalements, l'équipage de nuit entreprend des rondes dans le secteur désigné. Au cours de leurs recherches, les agents constatent la présence de deux suspects correspondant aux signalements fournis à l'angle des rues chemin Neuf et Raspail.

Des mormons en mission en Guadeloupe 

Un contrôle est effectué, au cours de la palpation Johan Sagenly, 29 ans est trouvé porteur d'une arme blanche, un couteau à cran d’arrêt, soit disant pour se défendre a-t-il indiqué. Le deuxième individu, Dominique Anthony, 39 ans est lui retrouvé en possession des objets volés un peu plus tôt; sacs à dos, livres, téléphone... Les victimes, des mormons en mission en Guadeloupe, reconnaissent formellement les deux mis en cause qui sont par ailleurs déjà très défavorablement connus des services. Ces derniers après une courte garde à vue, ont comparu en procédure d’urgence hier.

Il souhaite intégrer une église 

A la barre, ils ont expliqué avoir agi ainsi car ils n’avaient pas d’argent. L’un a même pour sa défense déclaré qu’il souhaiterait arrêter les bêtises et entrer au sein d’une église au lieu de rester dans la rue, un comble puisqu’il venait justement d’attaquer des religieux. Pour le procureur, il s’agit là de prédateurs de la nuit, qui surveillent les passants afin de les dépouiller. Il a requis 8 mois de prison ferme chacun. Peine suivie par le tribunal, assortie d’un mandat de dépôt pour le détenteur du couteau qui n’a plus aujourd’hui qu’à se repentir de son pêché.

 

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.