Ils ciblaient spécialement des touristes

Par 01/04/2017 - 17:51 • Mis à jour le 01/04/2017 - 17:51

Deux jeunes hommes comparaissaient en urgence vendredi devant le tribunal correctionnel. Ils avaient lors du défilé de la mi-carême, agressé un couple de touristes afin de leur dérober leur affaires. La femme traumatisée, a été blessée et n'est plus par la suite ressortie de son logement jusqu'à son retour vers l'hexagone. Un choc psychologique évident pour quel butin me direz-vous? 100€ et surtout une mauvaise image pour le tourisme en Guadeloupe. Les prévenus ont écopé de 9 mois de prison ferme.

    Ils ciblaient spécialement des touristes
Un simple vol de sac à main au départ mais aux conséquences plus que traumatisantes pour la femme agressée. Alors qu’elle et son mari attendent le défilé du Carnaval dans les rues du centre ville, les deux prévenus, franchesko Guizonne et patrick Jérent, ont attaqué ce couple de vacanciers en train de prendre des photos. Quel mauvais souvenir pour la victime. Ne voulant abandonner ses effets personnels, elle s’est faite trainer sur plusieurs mètres, résultat 8 jours d’ITT et le reste du séjour, enfermée dans sa chambre car sous le choc.

Besoin d'alcool et de drogue

Pour leur défense, l’un des jeunes a indiqué avoir besoin d’espèces pour s’acheter de la drogue et des bières, l’autre, a exprimé son désespoir à la barre, notamment lié à des problème de santé dans sa famille. Par ailleurs son cousin proche a été kidnappé dernièrement, il voulait se saouler pour oublier tout ça. "Oui sauf qu’on n’agresse pas des gens comme ça, au hasard même si on a des difficultés personnelles" a souligné la présidente.

Se faire des "touristes"

De plus, les jeunes se seraient mis d’accord sur leur objectif bien avant: braquer des touristes pour se faire un peu d’argent, ils savaient qu’un paquebot venait d’accoster et que c’était une bonne occasion. Leur butin, 100€ soit 50€ chacun. Le parquet a requis 3 ans de prison. Au final, les juges ont condamné les prévenus à 18 mois de prison dont la moitié assortie d’un sursis avec placement sous écrous immédiat.