Ils grugent l'enseigne Mac Donald

Par 27/04/2016 - 16:12 • Mis à jour le 27/04/2016 - 16:12

Une singulière affaire financière qui était jugée ce mardi au tribunal correctionnel de Pointe-à-pitre. Un individu était poursuivi pour avoir usé de mécanismes afin de détourner d'importantes sommes d'argent au détriment de la compagnie Mac Donald en 2011. Une mandataire de la firme, tombée sous le charme de l'individu n'avait pas hésité à prendre part aux opérations frauduleuses. Le préjudice se compte en centaines de milliers d'euro. L'entrepreneur a été condamné à de la prison ferme, sa complice à du sursis. Leurs biens ont été saisis, ils devront par ailleurs s'acquitter de fortes amendes.

    Ils grugent l'enseigne Mac Donald
Exécution de travail dissimulé, banqueroute, usage de faux et surtout corruption active. L’entrepreneur de 50 ans avait avec une complice pourtant mandatée par la maison mère de McDonald, soustrait par divers mécanismes de fortes sommes d’argent. Le transfert le plus représentatif correspondait à 200.000€ destinés au développement de l’enseigne en Guadeloupe, qui au final se sont retrouvés sur un compte personnel du quinquagénaire. Suite aux plaintes déposées par la marque américaine, une enquête est diligentée. Il s’avère que des sociétés d’ingénierie ont été montées juste après l’arrivée chez nous de la femme, ingénieure missionnée par ailleurs mariée en métropole.

Corruption de mandataire

Les investigations démontreront que les deux prévenus entretenaient une relation plus que professionnelle, intime même. Une entente qui a fait plonger le discret couple lorsque le pot aux roses fut découvert. La femme, résidant dans l'hexagone n’était pas présente à l’audience, son acolyte lui est resté ambigu à la barre. Des réponses de « mauvaise foi » ont déclaré les juges, « Savez-vous au moins mentir ? » a insisté la présidente. Il « ne souvient bizarrement plus de rien » a rajouté le procureur avant de requérir 2 ans ferme à l’encontre du porteur d’affaires. Une peine suivie par le tribunal, sa complice a écopé de 18 mois de prison avec sursis. Tous deux devront payer de fortes amendes, et leurs biens leurs seront confisqués.