Incendie à Pointe Noire : la garde à vue de l'homme prolongée

Par • Mis à jour le 29/01/2018 - 07:21

Un couple placé en garde-à-vue, soupçonné d’avoir incendié la maison qu’il louait à Pointe-Noire depuis des années. Un différend avec le propriétaire serait à l’origine de cet incendie criminel.

    Incendie à Pointe Noire : la garde à vue de l'homme prolongée

 

C’est une  arrestation singulière qui s’est produite samedi à l’aéroport Pôle Caraïbe. Celle de l’homme métropolitain du couple, âgé de 66 ans. Il s’apprêtait à s’envoler à destination du Costa Rica. Hors, un mandat d’arrêt venait d’être émis contre lui par le parquet de Basse-Terre.

  Incendie volontaire ?

 Il est soupçonné d’être l’auteur de l’incendie ayant ravagé entièrement la maison qu’il louait depuis des années à Belle Hôtesse-Pointe-Noire avec sa femme, âgée elle, de 58 ans. Cette dernière était interpellée un peu plus tard. Tous deux étaient placés en garde-à-vue, mais la femme était remise en liberté  dimanche.

 

  L'homme présenté aujourd'hui

L’interrogatoire de l’homme ayant été prolongé, il sera présenté dans le courant de la journée à un juge d’instruction. Selon les premiers éléments de l’enquête, louant la maison pour une somme modique, on évoque 200 euros mensuel, le couple y aurait ouvert, sans déclaration, des chambres d’hôtes. Un différend serait alors né avec le propriétaire. La justice soupçonne donc un incendie criminel, avant que le couple ne quitte les lieux. Pour ces faits-présumés, l’homme devrait être mis en examen pour destruction par incendie, moyen dangereux. Mais en fonction de l’évolution de l’instruction, d’autres griefs pourraient également lui être reprochés.