Interpellé par le GIPN jeudi, il est condamné vendredi

Par • Mis à jour le 11/11/2017 - 05:52

Interpellé jeudi sur le territoire de la commune de Trois-Rivières, Jean-Luc LAVILLE était présenté vendredi après-midi, selon la procédure de comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Basse-Terre, pour être jugé.

    Interpellé par le GIPN jeudi, il est condamné vendredi

Direction la prison pour Jean-Luc LAVILLE. Celui qui était recherché depuis un an par les services de police et qui avait été interpellé il y a 2 jours, à Trois-Rivières, par les policiers du commissariat de Capesterre Belle-Eau, assistés des renforts du GIPN, a été jugé et condamné ce vendredi par le tribunal correctionnel de Basse-Terre devant lequel il comparaissait.

Reconnu coupable du vol aggravé d'un scooter, affaire dans laquelle des armes étaient impliquées, il a écopé, pour ce dossier d'une année ferme de prison. Année assortie de 6 mois supplémentaires puisque le sursis de mise à l'épreuve qui courait toujours a été révoqué et transféré sur son casier. Le garçon avait été, en effet, recadré à plusieurs reprises par le juge d'application des peines puisqu'il ne respectait pas ce sursis.

Déjà condamné à 3 reprises

En état de récidive légale, condamné déjà pour des faits de violences à 3 reprises, celui qui a déjà séjourné 7 ans en prison sur les 33 de son existence et pour lequel le casier judiciaire fait état de 14 comparutions s'est également vu assortir un suivi socio judiciaire sur 5 ans. Sollicité par son avocate pour obtenir une liberté conditionnelle avec un accompagnement plus qu'un enfermement, le tribunal a refusé cette peine alternative eu égard au passé judiciaire du prévenu.