Journées départementales d'accès au Droit

Par 24/05/2022 - 19:42 • Mis à jour le 24/05/2022 - 19:14

Les Journées départementales d'accès au Droit se sont déroulées hier, lundi 23 mai, à Pointe-à-Pitre, et aujourd'hui à Basse-Terre, avec un accent sur les problématiques rencontrées par les femmes. 

    Journées départementales d'accès au Droit
François Gaudin, présidente du tribunal judiciaire et du Conseil départemental de l'accès au Droit

Des journées pour tous

Les citoyens étaient également appelés à participer aux portes ouvertes organisées dans les 7 points justice ouverts toute l'année sur le territoire, afin de recueillir les informations nécessaires à l'amélioration de leurs connaissances. 

Des professionnels étaient là pour les accueillir et les guider en fonction de leurs besoins, rappelle en effet Noella Saminadin, coordonnatrice Départementale d'Accès au Droit.

Ça peut être lié à la pension alimentaire, au divorce, à la successions, à l’héritage ... Si vous souhaitez des informations d'ordre juridique, vous rencontrerez toute l'année, sur rendez-vous, des professionnels qui vous accompagneront gratuitement dans vos démarches. En effet, tout est pris en charge par le conseil départemental d'accès au droit de Guadeloupe.

Des permanences pour les Guadeloupéennes et les Guadeloupéens que ces journées permettent donc de faire connaître aux justiciables en Guadeloupe, à Saint-Martin, et à Saint-Barthélémy.

L'ordre des avocats, la chambre des notaires, celle des huissiers, l'aide aux victimes, la médiation familiale et des associations diverses sont toutes membres du conseil départemental d'accès au droit de Guadeloupe.

Pour la liste des points justice, rendez-vous sur :
https://lannuaire.service-public.fr/recherche?whoWhat=Point-justice&where=guadeloupe

Les femmes en première ligne

Aujourd'hui, mardi 24 mai, la journée nationale de l'accès au Droit était particulièrement consacrée aux femmes.

"Manquements éducatifs, failles psychologiques, harcèlements et discriminations des femmes au travail, violences conjugales et familiales" ... Autant de thèmes abordés ce matin dans les salons d'honneur de l'hôtel de ville de Basse-Terre où intervenait François Gaudin, présidente du tribunal judiciaire et du Conseil départemental de l'accès au Droit.

Rappelons que 87 % des victimes de violences sont des femmes. Hier, il y a eu une conférence à la Maison de Justice et du Droit de Pointe-à-Pitre sur les violences faites aux femmes. Ce matin, à Basse-Terre, nous avons traité de l'égalité de droit hommes-femmes, les conséquences dans le monde du travail, la vie quotidienne ou encore l'éducation.

La femme, la mère, la fille et l'adolescente étaient en particulier au centre des discussions. Lucette Faillot, directrice régionale du Droit des Femmes et de l'Égalité Hommes-Femmes, y a veillé.

Les femmes subissent beaucoup, en particulier dans notre société guadeloupéenne. Il s'agit donc de parler des conséquences sur leurs vies professionnelles, personnelles, et il ne faut pas non plus oublier que les jeunes femmes et les petites filles sont aussi concernées par ces violences. Aujourd'hui, il s'agit donc de mettre l'accent sur tout ce qu'offre le droit pour accompagner la gente féminine de manière juridique et opérationnelle.

Tags