Jusqu'à 17 ans de prison ferme pour deux braqueurs

Par 23/11/2016 - 15:31 • Mis à jour le 23/11/2016 - 15:31

Début 2015, des individus ont défrayé la chronique en commettant une série de braquages dans plusieurs villes du département. A Pointe-à-Pitre, deux d'entre eux ont écopé de peines allant jusqu'à 17 ans de prison mardi 22 novembre 2016. De telles sanctions sont très rares en correctionnel.

    Jusqu'à 17 ans de prison ferme pour deux braqueurs
En 2015, durant plusieurs semaines, trois individus se sont attaqués aux commerces aussi bien qu'aux particuliers. En témoigne, l'agression d'une femme et de son fils qui ont vu débarquer les malfaiteurs encagoulés et armés à leur domicile. Ils ont été frappés violemment à coup de crosse et de coutelas.

Alfonso Harper, 54 ans, l'un des prévenus, ne parlant qu'anglais, a tenté d'expliquer son geste au tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre. Et l'alcool serait le seul responsable de son comportement.

"J'étais saoul ce jour là", s'est-il défendu.

Le prévenu et son comparse, Mervin Royer, 50 ans, se sont aussi attaqués à des automobilistes. Ressortissant dominiquais, ils étaient venus chercher du travail en Guadeloupe. Mais, ils sont vite tombés dans l'engrenage des vols à main armée.

Après s'être introduit chez la femme et son fils, Mervin Royer n'avait, d'ailleurs, pas hésité à foncer sur la police en blessant trois agents. Son interpellation avait, du reste, permis aux enquêteurs d'appréhender son complice. Le troisième larron, lui, n'a jamais été retrouvé.

Les deux quinquagénaires ont, finalement, écopé de peines très rares en correctionnel : allant de 3 à 17 ans avec une interdiction du territoire guadeloupéen durant 10 ans à leur sortie.

Anaëlle Edom avec Rinsy Xieng