L'affaire de la CASBT : une information judiciaire a été ouverte

Par 10/02/2017 - 19:01 • Mis à jour le 10/02/2017 - 19:01

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Basse-Terre dans l'affaire du détournement de fonds présumé de la CASBT. Depuis mardi 7 février 2017, six personnes dont le directeur général des services ont été placées en garde à vue.

    L'affaire de la CASBT : une information judiciaire a été ouverte
Près de quarante-huit heures après leur placement garde à vue dans une affaire de détournement de fonds présumé, le parquet de Basse-Terre a décidé l'ouverture d'une "information judiciaire pour détournement de fonds publics, escroquerie en bande organisée et blanchiment en bande organisée" à l'encontre de trois personnes.

Il s'agit du directeur général des services Fred Madinécouty, du directeur général adjoint des services Georges Chasselas et de René-Claude Monrose, adjoint au maire de Basse-Terre.

Leur placement en détention provisoire a également été requis. Pour mémoire, au total six personnes liées, à des degrés divers à la Communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbe ont été auditionnées depuis mardi 7 février 2017 dans les locaux de la police judiciaire. Trois d'entre elles sont reparties libres au terme de leur garde à vue.

Dans le cadre de cette affaire, il ressort des auditions des personnes incriminées, au vu des preuves accumulées, qu'elles ont pris part à une vaste opération de détournement de fonds portant sur des centaines de milliers d'euros. L'enquête aurait montré le mode opératoire pour y parvenir.

Reste à savoir la destination des sommes détournées. Des entreprises et prestataires de service ont-ils pu en bénéficier ?

Anaëlle Edom avec la rédaction
@anaellee_rci