L'ancien régisseur de Morne à l'eau condamné

Par 29/11/2018 - 18:48 • Mis à jour le 29/11/2018 - 18:48

L’ancien régisseur de la caisse des écoles de Morne à l’eau, condamné à 2 ans de prison ferme. L’individu a été jugé ce jeudi par le tribunal correctionnel pointois pour un détournement financier en 2016. Environ 65.000€ retenus, mais la commune, partie civile a estimé qu’il y avait bien plus.

    L'ancien régisseur de Morne à l'eau condamné

Maurice Bourgeuil était en 2016 régisseur de la caisse des écoles de la commune, c’est lui qui était chargé des finances liées par exemple à la restauration scolaire Suite à des suspicions et une plainte déposée par le maire en personne, l’homme est convoqué par les forces de l’ordre pour audition. Il explique dans un premier temps, qu’il aurait emmené du travail chez lui, notamment de la comptabilité et de l’espèce. Et qu’on l’aurait cambriolé. Les analyses sur ses comptes ont montré des mouvements, et selon certains témoignages, l’homme de 45ans aurait eu l’habitude d’encaisser des paiements de parents, sans aucun reçu en échange.

65.000€ retenus mais un trou plus important 

Des éléments à charge qui ont donc permis à la Justice d’ouvrir une enquête. Absent à l’audience, le chargé de service public n’a pas voulu s’expliquer devant les juges, une attitude désinvolte selon l’avocat de la partie civile représentant la mairie de Morne à l’eau. Qui a ajouté qu’après un audit complémentaire, un trou de plus de 170.000€ demeure inexpliqué dans ce dossier, mais sans preuve de lien direct, la somme de 65.000€ seulement a été retenue.

La nourriture des enfants détournée 

"C’est l’argent de la nourriture des enfants qui a été dérobé" a souligné maître Dominique Deporcq. Le procureur a parlé d’un contrat moral brisé, d’une perte de confiance des administrés qui peut avoir des conséquences sur la crédibilité durant des années après coup. Il a requis une peine d’un an avec sursis mais le tribunal est allé au-delà et a condamné Maurice Bourgeuil à 2 ans de prison ferme, une forte amende et remboursement des sommes détournées.