L'ancienne présidente de Gwad'air poursuivie pour abus de confiance

Par 24/11/2020 - 19:11
01/01/2020 - 00:00

L'ancienne présidente de Gwad'air, structure bénéficiant des fonds publics et en charge de la surveillance de la qualité de l'air, était poursuivie ce mardi devant le tribunal correctionnel pointois pour abus de confiance. Des faits présumés commis lors de son mandat en 2013. La justice lui reproche d'avoir usé de notes de frais à des fins personnelles. Le préjudice précis n'est pas encore bien déterminé. Le procureur a requis 18 mois de prison avec sursis et 30.000e d'amende. La décision a été mise en délibéré au 19 janvier.

    L'ancienne présidente de Gwad'air poursuivie pour abus de confiance

Des pleins d'essences trop fréquents, 4500€ de frais de restauration en un an, ainsi que des longues nuitées dans l'hexagone par exemple... Voilà ce que la Justice reproche à l'ex présidente de l'association Gwad'air. Sous son mandat en 2013, plusieurs irrégularités auraient ainsi été constatées et dénoncées par la DEAL. Il faut savoir qu'il s'agit d'une association qui reçoit des "subventions d'Etat donc issues des impôts" a souligné le parquet. Mais pour maître Alexandre Faro du barreau de Paris, il s'agissait de remboursements validé en Conseil d'administration donc normaux : 

Une association "d'intérêt public et vous avez monopolisé les fonctions de présidente, de secrétaire et de trésorière" a déclaré la procureure adjointe. Allant jusqu'à parler de "despotisme" au sein de la structure. "Des signatures de chèques alors que vous n'en aviez pas le droit", a t-elle ajouté. La partie civile, l'avocat de Gwad'air a demandé un renvoi civil pour pouvoir estimé le préjudice financier subi. Maître Philippe Matrone :

Le parquet a requis 18 mois de prison assortie du sursis et 30.000€ d'amende. La décision des juges a été mise en délibéré au 19 janvier prochain. 

 

 

Tags