Le chauffard brutalisait son père

Par 17/06/2021 - 06:00 • Mis à jour le 16/06/2021 - 19:23

Un prévenu de 32 ans était une nouvelle fois escorté à la barre correctionnelle pour une comparution immédiate. Poursuivi pour mise en danger, refus d’obtempérer à Baie-Mahault, détention d’arme et violences habituelles sur propre père au Lamentin. Des faits commis ces derniers mois. Déjà connu de la Justice, l’individu qui souffre d’impulsivité et de paranoïa selon l'expert, a écopé de 10 mois de prison ferme et maintien en détention.

    Le chauffard brutalisait son père

Suite à un premier renvoi, l'affaire était de nouveau appelée. Le 5 avril dernier, Ken Goldberg avait pris tous les risques sur la route en revenant du Lamentin, doublant dangereusement une voiture avec à bord un couple et leurs 3 enfants qui rentraient de la plage. L’automobiliste avait osé klaxonner, ce qui a déclenché une colère chez le chauffard. Il les avait alors poursuivi, tentant de les heurter, tout en les insultant et les menaçant. La famille traumatisée s’était alors réfugiée à la gendarmerie de Gourdeliane, où des militaires sont intervenus, mais le mis en cause s’était enfui en voiture, pourchassé par une patrouille, à 160km/h sur la rocade. Il voulait juste les avertir d'une portière mal fermée, a souligné l'intéressé, explication peu convaincante. 

Le trentenaire devait également répondre de violences répétées sur ascendant. Ce dernier l’avait embauché après une première peine, comme paysagiste dans son entreprise. Mais sans aucune gratitude, l’individu, selon des témoins, brutalisait régulièrement son père et l’insultait. L’effet des stupéfiants a indiqué la partie civile. Son père ne veut plus aucun contact, il est à bout et se fait suivre depuis par un psychologue.

Le prévenu qui a perdu sa mère très tôt a l’impression que la terre lui en veut, a souligné le parquet. Une dangereuse colère et une frustration qu’il faut traiter au plus vite par la contrainte. D’autant qu’une arme à feu a été saisie lors des perquisitions. Le tribunal a prononcé 24 mois de prison dont 10 fermes avec obligation de soins et interdiction de revoir son père par la suite. 

 

 

Tags