Le forcené de Grand-Baie condamné

Par • Mis à jour le 14/07/2018 - 09:50

Un forcené armé a été appréhendé mercredi par les forces d’intervention au Gosier. Il s’était barricadé chez des particuliers, on pensait tout d’abord à une prise d’otages. Mais en réalité, le mis en cause tentait de se cacher car il venait d’être agressé par une bande rivale. Le prévenu a tout de même écopé de deux ans de prison avec mise sous écrous.

    Le forcené de Grand-Baie condamné

Joseph Ronan a été interpellé mercredi soir, il avait été vu pénétrant dans une habitation dans le quartier de Grand-Baie où vivait une famille. Vous imaginez la panique, d’autant plus que l’homme de 35 ans était armé de deux pistolets de gros calibre, un dans chaque main. Il voulait en fait se cacher car il était poursuivi par une bande de 4 personnes, qui lui aurait d’ailleurs tiré dessus, le blessant légèrement au bras.

Pourchassé par une bande

Le prévenu s’était barricadé avec les meubles présents sur place, quand la police est arrivée, il est tout de même resté prudent car ne sachant pas vraiment qui était derrière la porte. Les autorités pensaient au départ que les propriétaires étaient pris en otage, c’est après négociations que le forcené a fini par se rendre aux mains du GIPN. Arrivé de Dominique il y a un mois, l’individu devait répondre de violation de domicile et de port d’armes. On ne sait toujours pas pourquoi il était pourchassé, mais l’homme dispose d’antécédents judiciaire, y compris sur son île natale.

Un prévenu anglophone

Il est plutôt resté discret à la barre, ses maigres explications traduites par un interprète en anglais. Après débats, le prévenu a écopé de 2 ans de prison ferme assortie d’un mandat de dépôt, 5 ans d’interdiction de territoire et 1000€ à payer pour les dégradations dans le domicile. Des investigations sont en cours afin de savoir si d’autres affaires notamment un homicide non élucidé, peuvent être imputables au mis en cause.