Le forcené de Pointe-Noire écope de 4 ans de prison ferme

Par 11/07/2020 - 12:52
01/01/2020 - 00:00

Un pointe-noirien âgé de 37 ans, réputé pour être agressif, notamment lorsqu'il a consommé de la drogue, s'est vu écoper de 4 années ferme d'emprisonnement, vendredi après-midi par le tribunal correctionnel de Basse-Terre pour s'être rebellé face à des gendarmes. Une peine qui est allée au-delà des réquisitions du Procureur de la République.

    Le forcené de Pointe-Noire écope de 4 ans de prison ferme
 
Ils jubilaient, hier après-midi, la dizaine de gendarmes dont 6 constitués parties civiles, à l'issue du jugement prononcé en leur faveur par le tribunal correctionnel de Basse-Terre. Ils venaient d'obtenir 4 années ferme de prison alors que le Procureur de la République n'en avait requis que 3 pour un homme qu'ils venaient interpeller. Mercredi dernier, ils ont eu affaire à un pointe-noirien âgé de 37 ans, porté sur l'alcool et la drogue.
 
Deux fléaux au détonateur commun : la perte de lucidité. Et c'est ce qui est arrivé à cet individu qui a d'abord piqué une crise de colère sur sa mère qui refusait de lui donner de l'argent, sachant que c'était pour aller se réapprovisionner et ensuite se charger. Individu qui s'est mis tout à casser au domicile familial. Comportement qui a contraint la mère de celui ci a appeler les gendarmes. Lorsque ces derniers sont arrivés, ils se sont retrouvés face un individu, fou furieux, hyper agité et excité au point que l'affrontement physique était inévitable. Poursuivi pour outrage à personne dépositaire de l'autorité publique, rébellion et destruction de biens destinés à l'utilité, il a écopé de 4 années ferme de prison, avec un mandat de dépôt à l'audience ! Une décision très lourde pour aller au-delà des réquisitions du Ministère Public, qui avait réclamé 3 ans. Mais également, de toute évidence, aussi, pour lancer un signal fort en direction de tous ceux qui s'en prendraient aux forces de l'ordre.
 
Pour toute défense face aux gendarmes, le prévenu, désormais incarcéré, avait réussi à saisir l'un d'entre eux et l'empoigner au coup en prétextant vouloir faire comprendre la douleur que l'on pouvait ressentir en de telles circonstances. Il est même allé à lancer un cri simulant l'acte raciste d'un policier blanc sur Georges Floyd alors qu'il procédait à cette saisie à la gorge de l'un des six gendarmes qu'il a fallu pour le maîtriser.
 
 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.