Changer d'île

L'entraîneur d'athlétisme suspecté d'incitation au dopage relaxé

Par Rinsy Xieng / RCI.FM / 29/06/2017 - 21:15

Souvenez-vous l'affaire faisait les gros titres en 2014. Un entraîneur d'athlétisme des Abymes en charge des catégories minimes, Rod Dabriou était suspecté d'inciter des mineurs au dopage. Une relaxe a finalement été prononcée hier jeudi en correctionnel après une longue procédure. La mère d'une athlète mineure, partie civile a été déboutée de ses demandes. Il faut dire que le dossier manquait cruellement de preuves notamment sur le produit incriminé.

"L’octopamine" les débats tournait autour de cette molécule considérée comme substance dopante oui mais le produit saisi en l’espèce semblait ne pas en contenir du tout donc légal. Il y aurait eu confusion entre deux marques. Par qui ? Dans quel but ? C’est la mère d’une athlète mineure qui avait averti les autorités en fouillant le sac de sport de sa fille.

Le parquet dans son réquisitoire a indiqué qu’il manquait des preuves, d’autant plus qu’aucune expertise chimique n’a eu lieu. Pour le prévenu, après 3 ans de procédure, cette décision a été accueillie comme un soulagement.

Maître Jim Michel-Gabriel, avocat de la défense venu du barreau de Paris s'est dit satisfait.

Rod Dabriou, sincère mais également technique à la barre ne s’est pas défilé. Il a expliqué avec conviction que tout serait parti d’un conflit familial entre la mère et la fille. Cette dernière est d'ailleurs partie vivre avec son père. L'entraîneur relaxé a quitté serein l’audience après le délibéré, direction l’aéroport pour rejoindre les championnats qui se déroulent ces jours ci dans l’hexagone.

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.