Les avocats en grève contre le nouveau financement de l'AJ

Par • Mis à jour le 13/10/2015 - 14:22

A l’instar de leurs homologues installés en Hexagone, les avocats du département sont en grève à partir de ce mardi 13 octobre. Ils contestent le nouveau financement de l’Aide Juridictionnelle (AJ).

    Les avocats en grève contre le nouveau financement de l'AJ
Au terme d’une assemblée générale, les avocats du barreau de la Guadeloupe ont décidé, lundi 12 octobre, de suivre le mouvement de grève national à partir de ce mardi.

La profession s’oppose au projet de réforme de la garde des sceaux, Christiane Taubira. Selon l’AFP, ce projet de loi prévoit, entre autres, un prélèvement de cinq millions d’euros en 2016 et dix millions d’euros en 2017 sur les intérêts de fonds placés dans des caisses gérées par les avocats, pour boucler un budget en augmentation.

Les représentants de la profession s’opposent donc à cette contribution financière, arguant que les avocats participent déjà largement au fonctionnement de l’Aide Juridictionnelle, pour laquelle ils estiment être mal rémunérés.

"Ce projet de loi de finance 2016 voudrait encore rogner sur la rétribution de l’avocat qui est déjà très faible. C’est n’est même pas une rémunération, c’est un défraiement sur un dossier. Cette loi (…) va à l’encontre de l’intérêt du justiciable", a indiqué Maître Djamil Houda, bâtonnier de l’ordre des avocats de la Guadeloupe, ce mardi 13 octobre, sur les ondes de RCI Guadeloupe.

L’AJ concerne essentiellement les jeunes avocats. Ils sont souvent nommés d’office dans des dossiers où les justiciables sont dépourvus de moyens. Conscients que leur mouvement de grève pourrait justement affecter les plus démunis, les jeunes avocats de la Guadeloupe entendent adapter leur mouvement de grève.

"Nous avons décidé d’apprécier au cas par cas (…) les (dossiers) les plus urgents, les plus difficiles on va essayer d’intervenir", a expliqué Maître Diallo Boubacar, représentant des jeunes avocats ce mardi.