Les jeunes suspectés de jets de pierre placés sous contrôle judiciaire

Par • Mis à jour le 23/10/2019 - 05:00

Ambiance plutôt tendue ce mardi après-midi lors de la comparution des deux jeunes soupçonnés d’avoir caillassé des pompiers lors de débordements en marge de la grève de Baie-Mahault. Sur demande des prévenus, un délai pour leur défense a été accordé, jusqu’au 6 novembre prochain avec remise en liberté sous contrôle judiciaire.

    Les jeunes suspectés de jets de pierre placés sous contrôle judiciaire

Avant même que l’audience ne débute, l’assistance était en effet particulièrement agitée. Les soutiens des prévenus étaient présents, lançant des remarques en l’air et à tout va notamment à l'encontre des parties civiles. Des propos en rapport bien évidemment avec le mouvement social d’il y a deux semaines et même pendant les débats, la présidente a dû rappeler le public à l’ordre plusieurs fois, car certains n’ont pas hésité à répondre parfois à la place même des intéressés, les influençant dans leurs réponses.

Le service d’ordre à dû être renforcé ce afin d’éviter tout débordement. Les choses ont pris une tournure plus sensible lorsque l’un des prévenus a indiqué qu’il aurait été victime d’insultes par l'escorte dans les geôles du palais. Des proches des suspects, se sont rapprochés énervés du box. Un cordon de sécurité a dû être ordonné rapidement avant le prononcé du renvoi.

Les deux jeunes, dont l’un seulement travaille à Baie-Mahault, ont demandé un délai afin de préparer leur défense, ils reviendront le 6 novembre et en attendant. Ils ont été laissés libres sous contrôle judiciaire alors que le parquet avait demandé un maintien en détention provisoire. Cette décision du tribunal a été applaudie par les amis qui ont continué leur chahut dans le hall d’entrée. 

A l’issue de leur remise en liberté sous contrôle judiciaire, leur avocat Maître Harry Nirelep a tenu a rappelé le contexte social :

Pour les parties civiles, le bâtonnier Gérard Plumasseau explique qu’il y a des professions sensibles protégées par la loi :

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.