Lucette Michaux-Chevry condamnée

Par • Mis à jour le 19/11/2019 - 15:07

L'ancienne présidente de la CASBT a été condamnée à 2 ans de prison avec sursis simple intégral, une amende de 100.000 euros, Interdiction définitive d'exercer toutes fonctions publiques et privation des droits pendant 5 ans.

    Lucette Michaux-Chevry condamnée

Le jugement est tombé ce mardi après-midi dans l'affaire concernant Lucette Michaux-Chevry jugée par le tribunal correctionnel de Basse-Terre.

Elle a été reconnue coupable de tous les faits qui lui étaient reprochés et condamnée à 2 ans d'emprisonnement avec sursis simple intégral, 100.000 euros d'amende, l'interdiction définitive de tout mandat publique, la privation de ses droits civiques pendant 5 ans et la publication du jugement  dans les France-Antilles de Guadeloupe, Martinique et Guyane.

L'ex-présidente d'agglomération était poursuivie le mois dernier, pour des faits présumés de favoritisme dans les transports et des infractions relatives à la gestion de l'eau.

Cette condamnation est supérieure aux réquisitions. Le ministère public avait en effet requis 45 000e d'amende.

Lors de ce procès sur le fond, le ministère public avait requis 2 ans de prison avec sursis simple et inéligibilité obligatoire. La défense avait plaidé la relaxe.

Lucette Michaux-Chevry a dix jours pour faire appel.

Maître Plumasseau, avocat de Lucette Michaux-Chevry estime que cette décision est "insensée" et qu'un appel était envisageable. 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.