Mort de Louis-Guy Déroche à Trois-Rivières : 12 ans requis contre l'auteur présumé

Par 03/05/2022 - 13:08 • Mis à jour le 03/05/2022 - 12:55

12 années de réclusion criminelle ont été requises ce mardi midi 3 mai 2022 à l'encontre de Thomas Paisley poursuivi pour le meurtre de Louis-Guy Déroche. Le 26 février 2020 à Trois-Rivières, lors d'une dispute l'accusé, 19 ans au moment des faits, avait mortellement frappé au couteau son ami de longue date, âgé de 20 ans.

    Mort de Louis-Guy Déroche à Trois-Rivières : 12 ans requis contre l'auteur présumé
Le verdict est attendu ce mardi soir 3 mai 2022

Des réquisitions plutôt clémentes 

Comment faut-il traduire les 12 années requises ce mardi par l'avocat général à l'encontre de Thomas Paisley quand on sait que le garçon, 21 ans aujourd'hui, encourt la peine maximale pour meurtre, soit 30 années de réclusion criminelle ? 

Le jeune âge de l'accusé, le fait que lui et sa victime étaient des amis, que l'on n'aurait pas trouvé d'explication rationnelle à son geste fatal : tous ces éléments ont-ils semé un doute dans l'esprit de l'accusation ?

À la barre, l'accusé n'a pas arrêté de clamer qu'il n'a jamais voulu tuer son ami. L'abus d'alcool et de produits stupéfiants lors de cette soirée dramatique a aussi pu influer sur le comportement des deux hommes cette nuit-là. Une soirée que les deux garçons avaient passé ensemble à boire, fumer et danser. 

Les faits seront-ils requalifiés ? 

L'avocate des parties civiles, Maître Annick Martial, n'a pas réclamé vengeance mais justice et réparation.
Maître Laurent Hatchy a, lui, plaidé la clémence pour son client et Maître Lorenza Bourjac va demander une requalification du crime en violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. 
Tout l'enjeu est là. De cette qualification criminelle qui sera retenue dépendra le quantum de la peine qui sera prononcée. La défense qui a débuté ses plaidoiries les poursuivra ce mardi après-midi. Le verdict est attendu en début de soirée.

Tags