Prise illégale d'intérêt : Gilles Bazir relaxé, le syndicat débouté

Par • Mis à jour le 26/11/2019 - 18:36

L'ancien directeur du SDIS (Service Départemental d'incendie et de secours) aujourd'hui contrôleur général adjoint, était convoqué devant la Justice ce mardi. Poursuivi sur citation directe par le syndicat Force Ouvrière pour une supposée embauche illégale de sa fille au sein de la caserne des Abymes. Aucun éléments n'a été retenu par les juges qui ont donc prononcé la relaxe du prévenu.

    Prise illégale d'intérêt : Gilles Bazir relaxé, le syndicat débouté

Après trois années de bataille judiciaire, c’est le soulagement pour le contrôleur général du SDIS Gilles Bazir. Convoqué aujourd’hui mardi en correctionnel à Pointe-à-Pitre, il a été relaxé de tous les chefs de prévention, le syndicat qui l'avait cité à la barre a été débouté. L’affaire avait débuté par une saisine en 2016 de la Justice par Force Ouvrière qui lui reprochait l’embauche de sa fille, ce qui n’a finalement pas été démontré. Gilles Bazir n'a jamais eu accès aux divers recrutements. La prise illégale d'intérêt n'a donc pas été démontrée. 

Gilles Bazir, déjà attaqué plusieurs fois par les organisations syndicales ces dernières années, s’est exprimé à l’issue de l’audience :

Pour son avocat, rien n’était avéré dans ce dossier, la procédure administrative concernant le recrutement de sa fille a été respectée. Mais au-delà du battage médiatique, cette affaire montre qu’il est difficile de trouver un poste public en Guadeloupe quand on porte un nom connu. Maître Pierre-Yves Chicot :

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.