Procès du braquage mortel d'Anse-Bertrand : place aux plaidoiries

Par 08/02/2021 - 11:39
01/01/2020 - 00:00

Le procès des 5 personnes accusés d’être les auteurs du braquage mortel de la plage de la Chapelle à Anse-Bertrand en décembre 2015 se poursuit devant la cour d'assises de Basse-Terre. Place ce lundi aux plaidoiries des 4 derniers avocats de la défense qui vont tenter, toute la journée, de contribuer à atténuer les peines requises de 10, 15, 20 et 30 années de réclusion criminelle préconisées vendredi par l'avocate générale.

    Procès du braquage mortel d'Anse-Bertrand : place aux plaidoiries

C'est une mission délicate qui attend, aujourd'hui, les 4 derniers avocats de la défense qui doivent plaider en faveur de Djanoughi Nagaman, Stanley Lendo, Dylan Delta et Sharkim Henderson. Pour maîtres Balta, Floro, Lanthiez et le bâtonnier Tacita, la tâche s'avère coriace. Il s'agit, tout simplement de trouver les arguments qui pourraient conduire le jury de la cour d'assises à se montrer plus clément que l'avocate générale.

Ce vendredi, cette dernière a requis des peines de 10, 15, 20 et 30 années de réclusion criminelle selon le niveau d'implication et de responsabilité de chaque accusé. Elodie Rouchouse a en effet dissocié le rôle de chacun tout en tenant compte des circonstances aggravantes des évènements. La pluralité des auteurs, le fait que 4 d'entre eux se soient retrouvés armés, que des coups de feu aient été tirés et qu'une des victimes atteintes soit décédée, sont autant d'éléments qui ne peuvent faire oublier la gravité des faits. Le casier judiciaire des accusés, la volonté qu'ils avaient de mettre à exécution la préparation de leur braquage et leur détermination à aller jusqu'au bout de leur projet au risque de de blesser voire tuer sont des circonstances aggravantes.

Les 5 hommes n'ont pas toujours assumé leurs responsabilités lors des débats et au cours de leurs dépositions à la barre. Comme les avocats ce week-end, au terme de cette journée, les jurés auront la nuit pour se remémorer tout ce qui aura été dit pendant 6 jours et revenir ce mardi juger en leur âme et conscience.

Tags