Quatre détenus restent derrière les barreaux

Par 28/03/2020 - 09:01
01/01/2020 - 00:00

Les 4 détenus qui comparaissaient vendredi après-midi, selon la procédure de comparution immédiate, et qui étaient jugés par visio-conférence, restent en prison. L'un a demandé un délai pour préparer sa défense. Les 3 autres se sont vu infliger des peines fermes. Une audience qui s'est déroulée avec beaucoup de maîtrise et de sérénité malgré des conditions et un nouveau contexte auxquels il faudra désormais s'habituer.

    Quatre détenus restent derrière les barreaux
C'est dans un contexte particulier par visio-conférence que se sont déroulés les 4 procès prévus hier après-midi du Tribunal Judiciaire de Basse-Terre. Une logistique partagée à distance entre la Maison d'Arrêt où se trouvaient les prévenus, tous détenus, et la salle d'audience où étaient positionnés le jury, le Ministère Public et la défense. Un jury qui a suivi les réquisitions de l'accusation et abondé dans le sens de la fermeté pour maintenir en détention les 4 hommes.
 
L'agresseur, de mardi dernier, du surveillant pénitentiaire de la Maison d'Arrêt de Basse-Terre, a demandé et obtenu un délai pour préparer sa défense. Il reste, bien entendu en prison. Même confinement pour l'agresseur d'un quinquagénaire, faits survenus au domicile de ce dernier à Gourbeyre, également mardi, qui s'était fait accompagné de 2 mineurs. Un restant à l'extérieur du domicile pour faire le guet; l'autre accompagnant le majeur à l'intérieur. Ce dernier, en état de récidive légale, sorti de prison le 10 mars dernier, seulement, a pris 30 mois d'emprisonnement avec mandat de dépôt signifié à l'audience. 
 
Un troisième individu a écopé de 18 mois de prison dont 6 avec sursis probatoire pour avoir voulu récupérer, avec violences, auprès d'une débitrice, une somme de 120e. Devant l'impossibilité pour celle ci de purger sa dette, il l'a frappé à plusieurs reprises et lui a cassé sa télévision. Il ne s'en est pas contenté. Il s'en est ensuite pris à une mamie de 91 ans qui était à un arrêt de bus pour lui voler son sac. Enfin, le quatrième et dernier prévenu à être jugé a été condamné à 6 mois d'emprisonnement dont 4 avec sursis, pour avoir, en état d'ébriété, agressé un employé d'une entreprise de nettoyage. 
 
 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.