Quinze ans de prison pour deux des braqueurs sainte-rosiens

Par 08/04/2016 - 16:51 • Mis à jour le 08/04/2016 - 16:51

Dans le procès des quatre jeunes de Sainte-Rose, la cour d'assises de Basse-Terre a rendu son verdict. Manuel Quibon et Julio Garaphie écope de quinze de réclusion criminelle.

    Quinze ans de prison pour deux des braqueurs sainte-rosiens
Quinze années de réclusion criminelle, c'est le verdict rendu à l'encontre de Manuel Quibon et Julio Garaphie, ce jeudi 7 mars 2016, au palais de Justice de Basse-Terre. Et ce à l'issue de 3 heures de délibéré.

Les deux autres jeunes, Kark Cayol et Dimitri Elphénor ont écopé, eux, respectivement cinq ans et huit de prison. Les jurés de la cour d'assises de Basse-Terre n'ont suivi que partiellement les réquisitions de l'avocat général.

Il avait réclamé des peines allant de 10 à 18 ans pour les 4 auteurs de vols à mains armées et en réunion ayant entrainés une incapacité équivalente à 90%. Ce jeudi, les parties civiles se sont dites satisfaites de ce verdict.

Le 2 septembre 2012, quatre jeunes sainte-rosiens s'étaient rendus à Vieux-Fort pour tenter de voler 2 scooter. Lors de ce vol à main armées, Valentin Jospitre été grièvement blessé, perdant son bras droit. Ce dernier est décédé quelques jours avant le début du procès.