Rhum à la cocaïne : 10 ans et mandat d'arrêt pour le commanditaire

Par • Mis à jour le 10/04/2019 - 05:50

Un ressortissant dominiquais de 44 ans était cité à comparaitre devant le tribunal correctionnel ce mardi, pour avoir commandité le passage de cubis de cocaïne. C’était en 2016, une mule avait été interceptée à l’aéroport des Abymes. Le cerveau du trafic en fuite a écopé de 10 ans de prison avec un mandat d’arrêt.

    Rhum à la cocaïne : 10 ans et mandat d'arrêt pour le commanditaire

Une jeune femme avait interpellée courant mai 2016 à pôle caraïbes avec un cubi de 5 litres. Mais les douaniers aguerris aux différentes ruses avaient flairé le coup, ils avaient procédé à des expertises approfondies notamment grâce aux détecteurs de stupéfiants, et effectivement, le rhum ne contenait pas que de l’alcool. Après extraction, environ 3 kilos de cocaïne avaient été récupérés.

Un commanditaire étranger 

Une information judiciaire avait été ouverte et il s’avère que la mule n’était qu’une exécutante. En remontant la piste, les enquêteurs de la DIPJ avaient pu identifier un commanditaire, déjà très connu des services, Jean-Marc Alexander, ressortissant dominiquais, interdit de territoire et qui selon nos informations, tremperait également dans d’autres trafics notamment dans l’hexagone.

Une peine de 10 ans de prison 

Absent au procès, il n’a pas pu être entendu mais cela n’a pas empêché un jugement par défaut. Poursuivi pour détention non autorisée de substances illicites, et dangereuses pour la santé publique, importation en contrebande commis entre le 3 et 4 mai 2016 à Goyave, l’homme a finalement écopé de 10 années de prison ferme et 45.000€ d’amende. Notez que les juges ont délivré un nouveau mandat d’arrêt à son encontre.