Section Krim : les mises en examen s'enchaînent

Par • Mis à jour le 10/01/2018 - 06:58

Nous vous parlions déjà il y a quelques jours de cette affaire liée au gang Section Krim, un suspect avait été interpellé la semaine dernière dans une affaire de braquages violents il y a un peu plus d'un an. Un autre individu a été mis en examen mardi soir et incarcéré lui aussi. Tous deux soupçonnés d'avoir participé à une association de malfaiteurs, séquestration suivie de tentative de meurtre. Des faits criminels présumés commis aux Abymes chez un entrepreneur fin 2016. Au total, depuis le début de l'enquête ce sont 7 personnes qui ont été écrouées.

    Section Krim : les mises en examen s'enchaînent

Des attaques perpétrées fin 2016 sur plusieurs communes : une bijouterie de Pointe-à-pitre, des commerces aux Abymes, au Gosier et jusqu’à Petit-Canal. La bande usait de méthodes particulièrement violentes souvent accompagnée de mineurs. cinq personnes ont été interpellées les mois suivant les braquages mais il en manquait encore certains. Après une fuite vers l’hexagone, l’un des suspects est finalement revenu en Guadeloupe il y a peu, il a immédiatement été cueilli par les agents de police judiciaire, qui ont eu vent de son retour. C’est cet individu qui a été écroué en fin de semaine dernière.

Un autre suspect confondu par la PJ 

Un autre individu a été mis en cause dans cette affaire de grand banditisme et confondu ces derniers jours, placé en garde à vue puis déferré devant le pôle judiciaire ce mardi. Lui aussi mis en examen pour association de malfaiteurs, séquestration suivie de tentative d’homicide chez un entrepreneur au morne Fleuret en octobre 2016. La victime s’était rebellée face à la bande, des coups de feu avaient alors été tirés faisant 2 blessés graves à l’époque.

Plusieurs personnes écrouées après 1 an d'enquête

Des qualifications criminelles qui risquent de conduire toute la bande devant la cour d’assises. Depuis le début de l’enquête, 7 suspects ont ainsi été appréhendés et dorment désormais en prison, tous plus ou moins rattachés au gang Section Krim arborant le violet comme couleur d'appartenance.