Spécialiste du "resto-basket", il échappe à une nouvelle condamnation

Par 14/12/2020 - 11:55
01/01/2020 - 00:00

Un guadeloupéen, poursuivi pour être à nouveau parti d'un restaurant sans payer dans l'Oise, n'a pas été condamné suite à une expertise psychiatrique.

    Spécialiste du "resto-basket", il échappe à une nouvelle condamnation
Flickr/Matthieu Guyonnet-Duluc/CC

C'est un dossier peu commun, relayé par la presse locale, qui s'est retrouvé fin novembre devant la justice à Beauvais dans le nord de l'hexagone. Celui du client d'une brasserie du centre ville qui, le 18 octobre dernier, a tenté de partir sans payer l'addition, qui s'élevait à une trentaine d'euros, après avoir consommé son repas. Si l'affaire sort quelque peu de l'ordinaire, c'est parce que l'individu, un guadeloupéen de 62 ans, sorti de prison dix jours plus tôt, n'en était pas à son premier «resto basket». En effet, selon son casier judiciaire, l'homme avait déjà condamné pour le même délit une cinquantaine de fois par plusieurs juridictions et cela depuis 1977 !

Prévu au départ le 23 octobre puis renvoyé le temps de réaliser une expertise psychiatrique du prévenu, placé en détention provisoire, l'examen de l'affaire a eu lieu le 30 novembre dernier. Si le sexagénaire a été reconnu coupable des faits reprochés, l'expertise a conclu à des troubles du discernement du sexagénaire, ce qui entraîne son irresponsabilité pénale. Aucune peine n'a donc été requise à son encontre, pas plus qu'une hospitalisation en service psychiatrique. Le restaurateur lésé ne s'étant pas non plus constitué partie civile, l'homme a pu quitter libre le tribunal.