Tensions entre bandes Raizet/Sainte-Rose

Par 23/09/2016 - 16:44 • Mis à jour le 23/09/2016 - 16:44

Deux affaires de violences étaient présentées ce jeudi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Liées, elles ont été fusionnées en une seule audience qui se tiendra dans 3 semaines, certains prévenus ayant demandé un délai pour se défendre. Elle implique 4 jeunes du Raizet et 4 autres de la Boucan, tous ont été mis en détention provisoire. Une histoire de scooter serait à l'origine d'un enlèvement puis d'un affrontement armé à Sainte-Rose vendredi dernier.

    Tensions entre bandes Raizet/Sainte-Rose
Une sordide affaire de règlement de compte entre bandes rivales. L’une du Raizet, l’autre de Sainte-Rose. Tout débute par l’enlèvement vendredi dernier d’un jeune issu de la bande du nord basse-terre, ce dernier aurait une dette pour une histoire de scooter vendu non payé. Il est emmené en voiture et un peu bousculé. L’individu de 24 ans ruse et demande à passer un coup de fil afin de faire livrer l’argent par des amis. Sauf qu’une fois arrivé sur le lieu du rendez-vous, à la Boucan, les complices sont armés.

Affrontement armé en pleine rue

Ils tirent aussitôt et blessent un des kidnappeurs dans le dos. Des blessures qui entrainent aujourd’hui une ITT de 10 jours. Lors de l’audience, les deux affaires distinctes au départ ont fait l’objet d’une jonction. 4 prévenus du Raizet d'un côté, présumés auteurs de la séquestration dans un box et dans l’autre, les 4 saintrosiens qui auraient fait feu afin de libérer leur acolyte. Certains des prévenus ont demandé un délai afin de préparer leur défense, et comme les auditions ne peuvent être disjointes, cette seule et unique affaire au final a été renvoyée au 12 octobre prochain. Ils comparaitront dans moins d’un mois donc devant ce même tribunal. En attendant, les 8 mis en cause ont été placés en détention provisoire, en espérant qu’ils ne poursuivent pas leur différend en milieu carcéral.