Un chauffard et un agresseur sexuel condamnés à Basse-Terre

Par • Mis à jour le 12/11/2019 - 19:28

Le Tribunal Correctionnel de Basse-Terre s'est montré ferme et déterminé ce mardi après-midi en envoyant derrière les barreaux un sexagénaire qui conduisait sans permis depuis. 20 ans et un quinquagénaire qui avait agressé sexuellement une mamie de 77 ans.

    Un chauffard et un agresseur sexuel condamnés à Basse-Terre

Didier Samson-Emmanuel pensait qu'il n'irait jamais en prison. Lui qui avait déjà été pourtant sanctionné à 6 et 8 mois d'emprisonnement, par le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre, mais qui avait pu éviter la détention. Il pensait s'en tirer une troisième fois, d'autant qu'aujourd'hui âgé de 60 ans qu'il a eu au mois de mai dernier, il avait estimé que son âge avancé le protégerait des bêtises qu'il cumulait depuis 20 ans. Conduire sans permis. La dernière fois, c'était lundi matin. Il avait voulu échapper à un contrôle routier. En faisant demi tour, dans sa précipitation, il s'est retrouvé dans un caniveau et a voulu s'en prendre aux policiers du commissariat de Capesterre Belle-Eau venus l'interpeller. Il a été condamné pour tous les faits qui lui étaient reprochés : refus d'obtempérer à une sommation de s'arrêter, dans des circonstances exposant directement autrui à un risque de mort ou d'infirmité; circulation avec un véhicule terrestre à moteur sans assurance, conduite d'un véhicule sans permis en récidive et rébellion. Un an ferme d'emprisonnement avec mandat de dépôt à l'audience et obligation de soins pendant deux ans.

Un autre prévenu jugé pour agression sexuelle

Robert Gabon, lui, âgé de 54 ans, a manifestement un goût trop prononcé pour l'alcool. Le 7 novembre dernier, à Bouillante, son état d'ivresse l'a emmené à agressé sexuellement une mamie de 77 ans. Un acte indécent et grave qui plus est commis sur une personne vulnérable au regard de son âge. Un état d'ébriété tel que le prévenu s'est même crû autorisé de proférer des menaces de mort. Le tribunal n'a regardé ni ses 54 ans, ni son état alcoolisé prononcé, pour le condamner à 4 ans d'emprisonnement dont un an avec sursis et obligation de se faire soigner pendant 2 ans à sa sortie de prison. Une prison dont il a pris, lui aussi, le chemin cet après-midi puisqu'un mandat de dépôt a été automatiquement prononcé contre lui à l'audience.

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.