Un conjoint sadique condamné

Par 05/04/2017 - 14:20 • Mis à jour le 05/04/2017 - 14:20

Un Abymien très violent était appelé à comparaître, mardi 4 avril 2017, devant le tribunal correctionnel. Il avait régulièrement violenter sa compagne devant leurs jeunes enfants entre 2012 et 2015. Un véritable calvaire vécu par la victime. De surcroît, elle subissait des viols répétés. Un crime requalifié en délit. Selon le parquet, il aurait pu se terminer aux Assises. L'homme de 32 ans a écopé de 6 ans de prison ferme avec mandat d'arrêt car le prévenu sous contrôle judiciaire n'a pas daigné se présenter à l'audience.

    Un conjoint sadique condamné
"Des actes odieux", selon le procureur de la République...

Philippe de son prénom avait moins d’un an après la naissance du premier enfant. Il a commencé à frapper sa femme régulièrement pour des raisons souvent futiles.

Des sévices qu’on ne peut détailler. Mais un exemple, l’individu se munissait quelques fois d'un bâton enduit de piment. On peine à imaginer. Sa compagne était souvent battue, même lorsqu'elle était enceinte du second bébé.

Sous son emprise, la victime n’avait pas les moyens de se défendre ou de demander de l’aide. Des mois de calvaire. Néanmoins, elle s’est décidée à porter plainte fin 2015 sur les conseils d’un proche.

Au-delà des violences physiques, elle était aussi menacée de mort. "Je connais un endroit où je vais pouvoir t’enterrer", lui a confié un jour son bourreau.

"J’avais peur et c’est toujours le cas", a indiqué la femme assistée de maître Martial.

Le conjoint violent qui a certes, effectué une brève détention provisoire, a depuis été placé libre sous contrôle judiciaire. Le tribunal l’a condamné, mardi 4 avril 2017, à six ans de prison.

Toutefois, le prévenu n’était pas présent au procès. C’est pour cette raison qu’un mandat d’arrêt a été prononcé, selon l’expert médical. L’homme souffrirait d’une relative faiblesse intellectuelle avec surtout un caractère sadique.

Rinsy Xieng