Un duo de braqueurs jugé en correctionnelle

Par 16/01/2019 - 09:43 • Mis à jour le 16/01/2019 - 09:43

Deux braqueurs ont été condamnés à trois ans de prison ferme. Ils avaient perpétré une série de méfaits en Grande-Terre en mars 2016.

    Un duo de braqueurs jugé en correctionnelle

Une nouvelle affaire de braquage était jugée ce mardi devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre. Une affaire correctionnalisée et requalifiée en vol aggravé de plusieurs circonstances pour deux jeunes. Les jeunes gens qui se prénomment tous deux Dimitri, avaient, en mars 2016, perpétré une série de méfaits en Grande-Terre. Le duo avait dérobé sous la menace d’une arme, des véhicules, voitures ou scooter.

Un seul des deux hommes comparaissait ce mardi, Dimitri Marivat, agé de 29 ans. Le second, Dimitri Ahoua, 23 ans, était absent, ne s’étant pas présenté à l’audience. Dimitri Marivat expliquera presque naïvement à la barre avoir remarqué une recrudescence du nombre de braquages commis en Guadeloupe. Un constat qui lui aurait donné des idées pour se faire de l’argent facile. Une des victimes a témoigné de sa difficulté à vivre depuis son agression en pleine nuit. Ce ne sont pas moins de cinq agressions qui ont été perpétrées.

Le Ministère Public a demandé des peines différenciées : 5 ans dont trois avec sursis pour Dimitri Ahoua et 5 ans dont un an avec sursis pour Dimitri Marivat.

Après en avoir délibéré, les trois juges se sont accordés pour leur signifier la même peine : 5 ans d’emprisonnement dont deux ans avec sursis. Un mandat d’arrêt a été délivré contre Dimitri Ahoua, afin qu’il soit interpellé et exécute sa peine.