Un ouvrier tente d'introduire de la drogue en prison

Par 07/10/2022 - 05:00 • Mis à jour le 06/10/2022 - 18:51

Un prévenu de 34 ans devait répondre ce jeudi devant la juridiction pointoise, de détention et remise non autorisée de produits stupéfiants par une personne habilitée, au sein de la prison de Fond Sarail. En mai dernier, des quantités de drogue avaient été introduites d’une façon plutôt originale : par le biais d’un ouvrier prestataire de service pour des travaux à l’intérieur du centre. Le mis en cause absent à son procès, a écopé de 12 mois de prison ferme, sans aménagement de peine.

    Un ouvrier tente d'introduire de la drogue en prison

Il devait à la base faire des travaux de carrelage. Le mis en cause, sur demande de complices, en aurait profité pour introduire 330 grammes de stupéfiants. Un paquet illicite destiné à être dissimulée derrière une poubelle attenante à la cuisine centrale, pour ensuite être récupéré par des auxiliaires détenus, pour une remise aux destinataires finaux.

Loïc Balifio n’était pas présent à l’audience pour s’expliquer. Circonstance aggravante pour la Justice, l’homme disposait d’une autorisation spéciale pour pénétrer à l’intérieur du centre, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Un intérimaire d’une entreprise prestataire selon ce qui ressort du dossier, rémunéré 800€ pour ce délicat service.

En analysant les échanges téléphoniques du suspect, les enquêteurs ont pu constater que l’opération a bien été préparée. En effet, son commanditaire lui aurait même conseillé de tester le transport, en se servant des portiques de sécurité du Tribunal pointois, pour voir si la marchandise ou son contenant sonnaient ou pas. Un élément qui a plutôt surpris les magistrats de ce même Palais.

Le parquet s’est arrêté sur la fonction et la mission première du prévenu, à savoir réparer des locaux et non pas faire entrer des produits. il a requis une peine de 18 mois fermes avec un mandat d’arrêt. Les juges ont opté pour 12 mois, sans aménagement possible.

 

 

Tags