Un professeur harceleur condamné

Par • Mis à jour le 07/04/2017 - 14:46

L'affaire avait fait bruit puisque des manifestations étudiantes avaient été organisées à l'époque. Celle d'un professeur du lycée agricole de Baie-Mahault, soupçonné de harcèlement sexuel à l'encontre d'élèves, révélé en 2015. Le tribunal correctionnel devait juger cette affaire hier jeudi 6 avril 2017. Le professeur de 59 ans aurait tenu des propos déplacés durant plusieurs années en cours. Il a écopé de 12 mois de prison assortis du sursis et surtout une interdiction d'exercer définitive.

    Un professeur harceleur condamné
C’est à la suite d’un article publié sur le journal Rebelle que les autorités se sont penchées sur l’affaire. Deux présumées victimes faisaient état de harcèlements sexuels subis en classe. Le professeur de Zootechnie ferait fréquemment des allusions tendancieuses.

"Je vais t’apprendre à sucer une glace, avez-vous déjà été voir des prostituées ?" font parti des exemples au sens plus qu’équivoque. Une enquête est ouverte, plusieurs personnes sont auditionnées, parmi les élèves mais aussi les collègues et la hiérarchie du mis en cause.

Il s’avère que l’homme de 59 ans avait un comportement inadéquat. L’ancien directeur du Lycée lui avait déjà porté un blâme. Des témoins directs mineurs comme adultes ont affirmé la même chose.

Des propos déplacés toujours à connotation sexuelle et ce depuis 1998. L’individu aurait même menacé ses élèves s’ils le dénonçaient. Vous n’aurez pas votre BAC si vous répétez. Le ministère public a indiqué qu’une des victimes a même tenté de se suicider, ne supportant plus ces dénigrements réguliers.

Il a requis 12 mois ferme vu la gravité des choses. Pour la Défense, maitre Daïna Desbonnes tout cela serait fondé sur de simples spéculations non avérées d’un journal militant.

Le tribunal a finalement condamné le fonctionnaire de l’éducation nationale à un an de prison mais avec sursis, avec interdiction d’exercer définitivement, dans toutes activités en lien avec des mineurs.

Rinsy Xieng