Une amende de 2500€ requise contre Elie Domota

Par • Mis à jour le 15/03/2018 - 17:07

Le leader syndical Elie Domota comparait depuis le début de ce jeudi après-midi devant la juridiction correctionnelle de Pointe-à-pitre. Il lui est reproché des violences à l'encontre d'un dirigeant de la concession automobile BMW de Jarry en avril 2016. Des allégations que réfute le prévenu. Après le rappel des faits et le visionnage d'une vidéo de surveillance, le ministère public a requalifié l'infraction avant de requérir une peine d'amende de 2500€ dont 1500€ avec sursis.

    Une amende de 2500€ requise contre Elie Domota

Depuis 13H30 ce jeudi, le procès du secrétaire général de l'UGTG et leader du LKP, se tient devant le tribunal correctionnel pointois. Le prévenu est poursuivi pour des faits remontant au 12 avril 2016 à Jarry. Lors d'une manifestation dans les rues, il serait entré avec d'autres militants dans les locaux de la concession automobile BMW, avant de s'en prendre au directeur du magasin. Selon la victime, qui a depuis retiré sa plainte, Elie Domota l'aurait attrapé par le bras avant de tirer brusquement.

Requalification par le parquet

Le chef d'infraction était au départ une violence en réunion mais il a depuis été requalifié par le procureur adjoint lors de l'audience, en violence simple. Conséquences ? La peine revêt désormais un caractère contraventionnel, d'où une réquisition de 2500€ d'amende dont 1500€ avec sursis demandée par le ministère public. Les plaidoiries de la défense ont débuté par la suite avec pas moins de 6 avocats pour le prévenu. Notez qu'une foule composée d'une centaine de personnes est venue devant le Palais de Justice, pour soutenir au son du tambour, le leader syndical.