Une banquière de Saint-Barth condamnée

Par • Mis à jour le 13/06/2019 - 13:36

Une ancienne banquière de Saint-Barthélemy a été jugée ce mardi, pour avoir ponctionné les comptes de ses riches clients durant quatre ans et demi. Le préjudice total est estimé à plusieurs centaines de milliers d’euros. L’audience s’est tenue à Tahiti où réside désormais la mise en cause.

    Une banquière de Saint-Barth condamnée

Selon le journal de Saint-Barth, de 2013 à 2017, la banquière arrondissait ses fins de mois en ponctionnant les comptes de ses clients, à hauteur de 4.000 euros par mois en moyenne. Au total, elle aurait dérobé 218.000 euros en quatre ans et demi, estime la BRED. La trentenaire était jugée ce mardi à Papeete, son nouveau lieu de résidence. "J’ai eu des difficultés financières, la vie est très chère là bas", a raconté la prévenue à la barre. Ses 1.800 euros de salaire ne lui suffisaient apparemment pas. Les interdits bancaires se sont multipliés elle a donc eu cette malhonnête idée.

Des dépenses futiles

La femme a expliqué avoir dilapidé ces sommes dans des dépenses futiles, pour faire les courses, offrir des cadeaux. Ce n’était pas de l’enrichissement personnel. "Je faisais profiter mon entourage. Voyages, restaurants et autres." Les clients concernés, plutôt fortunés, ont mis du temps à s’en apercevoir. L’un d’eux, a fini par se rendre compte de ces retraits d’argent suspects. Alertée, la banque a rapidement découvert le pot aux roses.

Une confiance malmenée  

Cette affaire a fait grand bruit sur une petite île où la confiance des clients est importante. La trentenaire qui travaille aujourd'hui dans un organisme public de Tahiti, a été condamnée à deux ans de prison avec sursis et mise à l’épreuve l’obligeant à rembourser 1,2 millions d’euros pour le préjudice d’image subi, avec interdiction d’exercer dans une banque.