Une greffière du tribunal soupçonnée de corruption

Par 28/10/2016 - 23:13 • Mis à jour le 28/10/2016 - 23:13

Une fonctionnaire du Tribunal de Pointe-à-pitre, actuellement en détention provisoire. Il est reproché à la greffière d’avoir usé de sa fonction afin d’aider des étrangers, peut être en échange de contrepartie. Cela s'apparenterait à de la corruption. Pour l’heure, une information judiciaire a été ouverte afin d’en savoir plus.

    Une greffière du tribunal soupçonnée de corruption
La professionnelle de Justice a été placée en détention provisoire après sa mise en examen. Entendue en garde à vue depuis le début de semaine, elle a été présentée devant le pôle judiciaire ce jeudi. Les faits qu’on lui reproche sont assez graves: aide au séjour d’étrangers en situation irrégulière, faux, corruption en bande organisée. Assez d’éléments qui ont conduit le juge à ordonner un placement sous écrous.

Détention provisoire demandée

Les investigations ont été menées dans un premier temps par la police aux frontières. Ce qui a permis d’identifier la greffière âgée d’une cinquantaine d’années et exerçant au sein du tribunal d’instance de Pointe-à-pitre. On peut supposer qu’elle détenait assez de compétences pour renseigner voir faciliter les procédures en matières de droit civil, notamment en ce qui concerne les étrangers. Pour l’heure, peu d’informations filtrent, et pour cause, une information judiciaire a été ouverte par le magistrat instructeur. Il s’agit désormais d’identifier les autres membres d’un réseau présumé semble t-il de grande envergure.

Rinsy Xieng