Une mère et son fils interpellés au parloir de la prison

Par • Mis à jour le 29/11/2018 - 07:46

Une mère de famille était présentée sous escorte en procédure de comparution immédiate hier mercredi. La femme avait tenté de faire entrer via le parloir, de la drogue dans la prison de Baie-Mahault mardi matin. Confondue par le chien des gendarmes, elle avait été interpellée tout comme son fils, détenu et commanditaire. Ils ont écopé de peines fermes et avec sursis.

    Une mère et son fils interpellés au parloir de la prison

Une affaire de famille puisque mère et fils étaient dans le même box correctionnel, avec une partie de leurs proches dans la salle. La femme de 48 ans était poursuivie pour tentative d’introduction de stupéfiants dans l’enceinte carcérale. C’est lors d’une opération surprise des forces de l’ordre au centre de Fond Sarail mardi, que le chien de l’équipe cynophile l’a marqué. Bon flair, les gendarmes ont retrouvé dans ses vêtements, une dizaine de boulettes de cannabis, qu’elle comptait remettre discrètement à son enfant de 29 ans incarcéré pour braquage entre autres.

En guise de cadeau de noël 

La maman a donc été interpellé au sein du parloir avant un placement en garde à vue, le détenu aussi devait s’expliquer car c’est lui qui a fait la demande, en guise de cadeau de noël a-t-il répondu à la barre. Une belle preuve de responsabilité parentale a souligné ironiquement la présidente, le ministère public a relevé des personnalités étonnantes car la mère est consommatrice, elle n’a pas eu de mal à acheter la drogue à la Cour Zamia, avant de la conditionner elle même minutieusement.

Des altercations à la fin de l'audience 

Alors qu’elle est censée "être la voix de la raison" a déclaré le procureur. Le tribunal l’a condamné à 3 mois de prison assortis du sursis comme requis, 4 mois fermes supplémentaires pour le fils. Notez que quelques altercations verbales ont éclaté après audience dans le hall du Palais, entre grand-mère, tantes, et ex compagnes du détenu venues assister aux débats.